A l'occasion des 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, voici notre petite sélection d'albums de littérature jeunesse pour aborder ce sujet en classe.

Le permis d’être un enfant

Astor risque de perdre son permis d'être un enfant.
Un permis pour être un enfant ???
Oui vous avez bien lu.
La bien triste et lamentable Commission de l'enfance trouve que cet enfant n'est pas bien "convaincant".
Au secours !
Il va devoir passer des tests pour prouver qu'il mérite son statut...

Ronan Badel (connaissez-vous la BD Petit Sapiens ? ou Émile ?), au pastel, nous embarque dans un univers poétique. Les lieux sont riches en détails et les plans larges (ou hauts !) permettent de s'identifier au personnage principal ; j'ai un petit faible pour les décors de jardins. Les adultes de la Commission ont des tronches pas possibles, dignes de la situation ubuesque infligée à Astor. Lui, fragile et mignon, se balade du début à la fin de l'album, avec sa petite frimousse d'enfant. C'est beau.

Martin Page - oui quand même - nous livre un récit bien ficelé. J'ai adoré ce texte !
Ce charmant garçon nommé Astor m'a l'air de vivre bien tranquillement. C'est un adepte de plantes, de dessin, de loisirs paisibles et plutôt solitaires. Mais le Système est là qui le menace et le rejette. Heureusement, Astor est solide et sait résister. Ses parents le soutiennent et expriment des propos réconfortants. Il n'est pas seul et n'est pas le seul dans son cas.
Y a-t-il un lien à faire avec notre système social, notre système scolaire, notre système administratif, notre Système ? Heu.... à vous de voir.
Astor a-t-il le droit d'être différent ? Dans son livre J'ai le droit (voir plus bas), Alain Chiche l'exprime chouettement : "J’ai le droit d’être comme je suis et d’être différent aussi. Comme toi."
En bref, en tant qu'enfant, j'ai le droit d'être, comme n'importe qui, enfant ou adulte.

J'ai le droit !

Alain Chiche nous présente les droits des enfants avec des mots simples et des dessins attendrissants. Il s'inspire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Ce livre aborde et enchaine des sujets variés et complémentaires : la violence, l'écologie, le respect des différences, la citoyenneté, etc. Idéal pour lancer le débat, dès le début du cycle 2.
Cet album commence à dater et n'est malheureusement pas facile à trouver...

Le chaperon voit rouge - Petites histoires des droits de l'enfant

L'auteur choisit ici une présentation originale des droits de l'enfant, sous forme de neuf contes illustrés, faciles à lire. L'héroïne, le Petit Chaperon Rouge, croise de célèbres personnages de contes dont les droits ont été bafoués. Elle y prend les traits d'une petite fille forte et courageuse, porte-parole des enfants. Les illustrations de Joanna Olech, simples et géométriques, donnent du dynamisme à l'ensemble. Une bonne idée pour aborder des sujets délicats sans brusquer, et inciter à la discussion. En fin de livre, on rappelle le numéro 119 (Service National d'Accueil Téléphonique de l'Enfance en Danger).

Le premier livre de mes droits d'enfant

Avec des mots simples, des encarts, des illustrations de PEF, ce « premier » livre s’adresse aux enfants pour le respect de leurs Droits. Il compile textes, photographies, dessins, extraits ou citations de journaux.
Il laisse la parole à plusieurs enfants des quatre coins de la planète et décrit simplement le quotidien de chacun. Pas d’ennemi désigné, de jugement. Cet album raconte l’histoire des relations humaines, la conception que l'on avait de la famille, des enfants, de l’Antiquité, dans les différents pays, jusqu’à nos jours. Cela permet aussi aux enfants français d'aujourd'hui de prendre un peu de recul, de relativiser leurs petits soucis ou bien de prendre conscience d'un éventuel non-respect de leurs droits.

J'ai commencé à travailler à 12 ans. J'y ai été obligé pour aider ma famille.
Au départ, je ramassais du bois et je l'apportais dans un four. Pour le transformer en charbon. Ensuite, je vendais le charbon. C'était dur de rester près du four, à cause de la chaleur. Puis, j'ai chargé des boissons dans des camions. Je portais des caisses de 12 litres de bière, c'était très lourd. Je faisais ça de 7h du matin à 7 h 30 du soir. Depuis six mois, grâce au Mouvement national des garçons et des filles des rues, je peux aller à l'école.

Témoignage de Deleon, un brésilien de 15 ans.
Extrait de Mon Quotidien.

Pour aller plus loin

Séance thématique en enseignement moral et civique

Proposée par l'association EMC partageons. Voici un aperçu des productions des classes ayant participé au projet en 2017 :  https://www.emcpartageons.org/2017/12/01/retour-sur-la-journee-des-droits-de-lenfant-2017/

Cahier d'activités sur le thème des droits des enfants

Nouveau venu dans la série "Les cahiers Filliozat", ce cahier d'activités est initialement destiné aux parents et aux enfants. Cependant, un certains nombre d'activités proposées peuvent être exploités en classe ou bien donner des idées de trace écrite. A feuilleter ici : https://www.nathan.fr/catalogue/fiche-produit.asp?ean13=9782092580745