est une fillette qui vit en Inde et qui fait partie des « Intouchables». Pour cette raison, elle n'a pas vraiment le droit d'aller à l'école. Mais sa maman veut offrir à Lalita une vie meilleure que la sienne : l’école est selon elle le moyen de s'en sortir. Elles vont alors toutes les deux entreprendre un voyage périlleux et risqué à travers le pays pour rallier une autre école qui les accueillera ; c'est le prix à payer conquérir leur liberté.

Cet album est une adaptation du roman La Tresse de Laëtitia Colombani. L’album s’attache à la partie indienne du roman, ce dernier abordant les destins enlacés (tressés) de trois femmes en Inde, en Sicile et au Canada. Cette histoire traite de discrimination, de courage et du combat pour l’indépendance des femmes en Inde et de manière plus générale.
Clémence Pollet a réalisé une mise en image et en couleur rayonnante, rappelant parfois les films de Michel Ocelot, en particulier sur les tissus des longs habits des personnages.

Ce livre nous ouvre l’esprit sur ces femmes qui défient les règles établies et font bouger les frontières de la liberté. La tresse, c'est aussi l'histoire d'amour d'une mère pour sa fille, pour laquelle elle affronte avec détermination une société normée.

On peut lire cet album à des élèves dès le CE1, même si le sujet est sérieux et le vocabulaire précis, notamment en matière de culture et de religion indiennes. A titre d'exemple, les laddus sont des petites boules de farine sucrées préparées par les prêtres.
Même en cycle 3, cet album est très adapté et offre un point de départ formidable pour aborder les différences garçon/fille, les différences sociales, les différences d’éducation...